A.M.I.

Association

Mariste

d'Iberville

L'Esprit Mariste

Qu'est-ce qui nous distingue, nous, les membres de l'A.M.I. ? Quel sceau nous identifie ? Quelle est la caractéristique qui doit se retrouver en chacun de nous ? Quel est le critère de base qui fait de nous des membres authentiques de l'A.M.I. ?

La réponse est simple, éminemment simple : c'est l'esprit mariste !

Mais qu'est-ce au juste que cet esprit mariste ? Quelles en sont les diverses facettes ?

C'est une sorte de mélange, un genre de conglomérat, ou plutôt un alliage de plusieurs composantes :

  • une véritable dévotion à la Vierge,
  • une certaine connaissance du Bx Marcellin-Champagnat, de sa vie, de ses oeuvres et de sa spiritualité,
  • l'humilité, la simplicité et la modestie, à la manière de Marie,
  • l'esprit de famille ou de fraternité en acte,
  • le dévouement ou le zèle au service de ses frères humains, v.g. éducation, action pastorale, entraide, engagement social, etc.

Où se trouve cet esprit mariste en concentration normale et suffisante ?

Il existe, de toute évidence, tant chez les sujets que chez ceux qu sont constitués en autorité. Il existe également, à des degrés divers, chez les anciens, qu'ils soient ou non membres de l'A.M.I.. On le retrouve encore chez la plupart de ceux qui ont connu le juvénat et/ou le noviciat. Pour les fins de recrutement de l'A.M.I., la nomenclature s'arrête ici. Mais, déjà, quel vaste champ, quelles larges perspectives ! Il va sans dire que l'esprit mariste imprègne également les élèves et les anciens élèves, ainsi que leurs familles, voir leurs descendants. Bref, c'est toute la grande famille mariste qui baigne dans cette atmosphère.

Qui a conçu et façonné cet esprit mariste ?

Pour trouver une réponse à cette question, il faut, sans aucune hésitation, se référer au charisme du Bx Marcellin-Champagnat, le fondateur de l'institut des Frères Maristes. Peut-être avons-nous tendance à ne pas accorder suffisamment d'importance à Marcellin-Champagnat et à la spiritualité qu'il a inspirée, dans l'analyse du fait historique "Frères Maristes", au sein de l'Église. Il est évident que les Supérieurs qui se sont succédés à divers niveaux ont continué son oeuvre, mais c'est au fondateur lui-même qu'il faut remonter, si l'on veut atteindre la source jaillisante.

Comment s'alimente l'esprit mariste ?

D'abord, il y a une condition préliminaire au développement de cet esprit : il faut que chacun demeure authentique, fidèle à lui-même et à la formation qu'il a reçue.

Extrait de "La Voix de L'A.M.I." - Le Mot du Président ( Maurice Fortin ) - No. 6 - Octobre 1987